Relance de l'automobile : un très bon plan pour passer à l'hybride

Une question ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Véhicule

Actualités
Relance de l'automobile :  un très bon plan pour passer à l'hybride

Relance de l'automobile : un (très) bon plan pour passer à l'hybride

... alors que l’automobile a été l’un des marchés les plus durement impactés par la pandémie de Covid-19 et le confinement général qu’elle a provoqué,

Emmanuel Macron a annoncé le 26 mai dernier la mise en œuvre d’un plan national de soutien afin de favoriser au plus vite le rebond d’un secteur en grande difficulté.

Après un rapide tour d’horizon pour constater l’étendue des dégâts, avec d’énormes disparités entre les ventes de véhicules à moteur thermique essence ou diesel (à l’agonie) et celles des voitures électriques ou hybrides (en meilleure santé), nous vous détaillons ce nouveau plan de relance qui vise notamment à re-dynamiser l’industrie automobile française, au travers de mesures incitatives toujours plus fortes en faveur des véhicules dits « propres ».

Engagée dans l’éco-responsabilité pratiquement depuis qu’elle a vu le jour au début des années 2000, Banque Casino ne peut que vous encourager à franchir ce cap « vert », elle qui met un point d’honneur à ne refuser aucune demande de crédit destiné à financer l’achat d’une voiture hybride ou électrique (TAEG fixe à partir de 2,4%) et dont l’assurance auto possède l’un des meilleurs rapports qualité/prix du marché. Plus que jamais, le moment est venu de rouler vers un avenir plus respirable.

Pendant le confinement, les véhicules écolos ont mieux respiré que les autres

Quasiment à l’arrêt durant plus de 8 semaines, l’industrie automobile française ressort sinistrée de cette crise sanitaire sans précédent dans l’ère moderne. Si l’on observe le marché du neuf, le bilan est désastreux avec une chute vertigineuse de plus de 80% des ventes depuis le mois de mars et environ 500 000 véhicules invendus par rapport aux résultats enregistrés sur la même période en 2019. Forcément, le coup est rude. Très rude. D’autant que « le marché automobile français connaissait déjà un net ralentissement depuis fin 2019 », a concédé le Président Emmanuel Macron lors de son déplacement fin mai sur le site de l’usine Valeo dans le Pas-de-Calais.

Toutefois, cette crise n’a pas été catastrophique à tous les niveaux, comme le révèle le nombre d’immatriculations de nouveaux modèles électriques ou hybrides durant les mois de confinement. Certes, les ventes ont elles aussi baissé (-40% en moyenne), mais 2 fois moins fortement que celles des modèles essence ou diesel. Et si l’on prend en compte les excellents chiffres réalisés en janvier puis en février 2020, on constate même que le marché des véhicules non (ou peu) polluants a poursuivi sa progression exponentielle avec une hausse des ventes supérieure à 140% lors du premier trimestre de l’année.

Outre l’envie des Français de rouler toujours plus propre à l’avenir, le bonus écologique n’est pas étranger au phénomène, lui qui devait être sensiblement revu à la baisse à partir du 1er avril 2020. Mais le Covid-19 est passé par là et, au lieu de diminuer les aides, l’État a logiquement décidé de les renforcer. « Il faut que l’on fasse de cette crise un levier pour accélérer la transition écologique et pour encourager les Français à acheter des véhicules qui sont encore aujourd’hui trop chers pour beaucoup d’entre eux », a précisé le Ministre de l’économie Bruno Le Maire, au moment de détailler la revalorisation et l’élargissement de l’ensemble des mesures incitatives. Résultat, investir dans une nouvelle voiture électrique ou hybride n’a jamais été aussi intéressant sur le plan financier.

Bonus + Prime : jusqu'à 12 000€ d'aides de l'état pour l'achat d'un modèle 100% électrique !

Quelques jours seulement après son annonce par le Chef de l’État, le plan de relance de l’industrie automobile est entré en vigueur dès le 1er juin. Désormais, pour l’achat d’un véhicule électrique neuf ne dépassant pas 45 000€, un particulier pourra bénéficier d’un bonus écologique maximal de 7 000€, tandis que celui-ci était jusqu’alors plafonné à 6 000€. Concernant les modèles dont les prix sont compris entre 45 000 et 60 000€, seuil au-dessus duquel il ne s’applique pas, le bonus redescend à 3 000€.

En plus d’avoir été revalorisé, le bonus écologique a également été élargi à l’achat des véhicules hybrides rechargeables, initialement absents des modes de calcul en 2020. Pour profiter de ce cadeau supplémentaire de 2 000€, votre nouvelle voiture hybride devra remplir 2 conditions : coûter moins de 50 000€ et avoir une autonomie électrique supérieure à 50 km. De surcroît, le déploiement du réseau national de recharge a été accéléré d’un an avec l’installation de 100 000 nouvelles bornes d’ici 2021.

Autre mesure forte déjà activée par le gouvernement : une prime à la conversion encore plus séduisante que par le passé. Destinée à inciter les Français à abandonner l’usage de leur vieille auto au profit d’un véhicule moins polluant (neuf ou d’occasion), cette aide a été fixée depuis le 1er juin dernier à 3 000€ pour l’achat d’un modèle thermique essence ou diesel et à 5 000€ pour ceux optant en faveur d’un modèle hybride rechargeable ou 100% électrique.

Afin qu’un maximum de Français soient concernés – « les trois-quarts », selon le Président Macron –, les conditions d’accès à la prime de conversion ont été assouplies. En effet, tous les ménages dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas les 18 000€ nets peuvent en bénéficier pleinement, tandis que l’aide est divisée par deux pour les autres. Ayant pour objectif de booster au plus vite le redémarrage du secteur, cette mesure est d’ores et déjà limitée dans le temps puisqu’elle ne s’appliquera qu’aux 200 000 premiers demandeurs. Par conséquent, ne tergiversez pas trop avant de faire le choix de « rouler autrement ». D’autant que vous pouvez cumuler bonus et prime à la conversion, soit une remise totale pouvant atteindre les 12 000€ pour l’achat d’un véhicule neuf tout électrique.

Entre son crédit spécial auto écolo et son assurance, Banque Casino est votre copilote idéal !

Après avoir fait le tour des questions liées au contexte inédit du marché de l’automobile et aux initiatives récemment prises par le pouvoir exécutif pour relancer l’une des industries-phares de l’économie française, reste l’interrogation centrale : comment financer votre désir d’investir dans une voiture plus saine pour l’environnement ? Car, malgré le joli coup de pouce mis en place par Emmanuel Macron et son gouvernement, les prix élevés (même si la tendance générale est à la baisse) des véhicules hybrides ou 100% électriques demeurent un frein pour un trop grand nombre de nos concitoyens, pourtant désireux de participer pleinement à la transition écologique.

Parce qu'elle souhaite elle aussi vous accompagner dans son élan éco-responsable et bienfaiteur, Banque Casino clame haut et fort son engagement pour financer (jusqu’à 38 000€) les demandes de prêt Auto spécial hybride ou électrique qui lui sont formulées. Et pour appuyer les récentes mesures gouvernementales, son taux fixe est exceptionnellement passé sous la barre des 3% (TAEG à partir de 2,4% !), ce qui en fait l’un des crédits auto les plus attractifs du marché.

Pour aller jusqu’au bout de la démarche, toute nouvelle souscription à notre assurance Auto jusqu’au 24/06/2020 est gratifiée d’une carte cadeau de 30€ à valoir sur le site de notre partenaire Cdiscount. Sachant que, à garanties égales, notre assurance Auto vous permet déjà de réaliser en moyenne 200€ d’économies par rapport à la plupart de ses concurrentes (en plus de ses nombreux avantages fidélité), cela mérite vraiment d’être examiné de plus près.

Améliorer à la fois la qualité de l’air, l’activité économique du pays et votre confort sur les routes, le tout en dépensant moins à court, moyen et long terme, voilà de quoi envisager le fameux « monde d’après » avec enthousiasme !

Les articles qui peuvent vous intéresser

Des astuces pour bien calculer les intérêts d’un prêt auto
Financer une voiture électrique : un investissement pour l’avenir