Budget Auto-Moto : Pour que tout roule dans votre famille !

Une question ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Véhicule

Véhicule
Budget Auto-Moto : Pour que tout roule dans votre famille !

Budget Auto-Moto : pour que tout roule dans votre famille !

Nos enfants grandissent parfois plus vite qu’on ne le souhaiterait.

Quoi qu’il en soit, nous avons le devoir de nous adapter aussi bien à leur rythme qu’à leurs besoins.

Après le landau, la poussette, le vélo avec puis sans roulettes, la trottinette et les rollers, place au scooter, à la moto et, un jour ou l’autre, à la première voiture de celui ou de celle qui passe définitivement de « gros bébé » de la maison à jeune adulte responsable.

Inévitablement, l’arrivée de nouveaux véhicules à moteur dans le giron familial active dans la foulée un engrenage difficile à contenir : la hausse des dépenses. Afin de vous aider à mieux gérer les conséquences directes sur votre budget familial, Banque Casino passe ici en revue tous les rouages à connaître. Une excellente caisse à outils pour améliorer vos performances en matière d’économies.

Votre ado rêve d'un scooter ? N'ayez pas peur !

En France, près de 700 scooters, cyclomoteurs ou motos sont vendus chaque jour, soit plus de 250 000 par an. Que ce soit pour rouler en ville ou sur les routes de campagne, les deux-roues sont clairement les moyens de transport individuels les moins onéreux du marché, tandis qu’ils demeurent aussi les plus pratiques pour circuler librement.

Forcément, un adolescent ne peut qu’être sensible à ce qui ressemble à un (grand) pas supplémentaire sur les chemins de la liberté et de l’autonomie. En tant que parents précautionneux, la première des choses à savoir est que la législation française permet aux mineurs de conduire des engins motorisés de moins de 50 cm³ à partir de 14 ans, puis ceux de 125 cm³ dès l’âge de 16 ans.

Sur le plan légal, il est obligatoire d’assurer le deux-roues de votre enfant. Le minimum requis est l’assurance dite « en responsabilité civile ». Bien sûr, vous pouvez vous contenter de celle-ci. D’autant que, vu son coût réduit, elle vous permettra de réaliser quelques économies. La contrepartie, parce qu’il y en a toujours une, c’est que la couverture des garanties n’inclura que les frais liés aux dommages causés à une tierce personne. Si vous souhaitez également protéger votre enfant, une assurance « Tous Risques » s’impose comme une évidence.

Pour en connaître davantage sur nos formules d’assurance destinées aux deux-roues et les tarifs attractifs proposés par Banque Casino, cliquez ici.

Un VTM pour transformer les loisirs en aventures

L’acronyme VTM signifie Véhicule Terrestre à Moteur. Quad, buggy, moto-cross, dirt-bike, enduro ou autre pocket-bike en font partie. Mais pour les inconditionnels de ce type d’engins passe-partout, VTM peut aussi vouloir dire que la Vie est Tellement Meilleure une fois installé sur l’un de ces petits bolides capables de vous propulser où bon vous semble.

Là encore, la protection en responsabilité civile est l’assurance minimum afin de pouvoir arpenter la voie publique avec votre engin. Sans oublier le fait que ce dernier doit également être homologué par un organisme compétent. En revanche, si votre VTM est uniquement destiné à rouler hors des sentiers battus (sur des terrains privés), assurance et homologation deviennent facultatives.

Attention : facultatif ne veut pas dire inutile, surtout en matière d’assurance. Que l’on pratique de manière sportive ou plus cool, la conduite d’un VTM demeure un loisir potentiellement dangereux. Ainsi vigilance, sécurité et prévention sont plus que jamais mères de sûreté. Quant au reste, éclatez-vous !

La première auto, des souvenirs pour la vie

Qu’elle soit flambant neuve ou toute cabossée, nerveuse ou pépère, rouge « Ferrari » ou gris anthracite, la première voiture dont les clés vous appartiennent conserve un statut à part dans votre mémoire. Parce qu’elle concrétise une forme d’émancipation et donc, une nouvelle vie qui commence, elle demeure l’un des symboles forts de la transition vertigineuse entre l’insouciance de l’adolescence et la maturité nécessaire pour bien aborder sa vie d’adulte.

Si le besoin et l’envie d’un premier véhicule semblent totalement légitimes, les contraintes financières engendrées par l’augmentation du coût global de l’automobile sont, pour leur part, de moins en moins supportables. Selon l’Automobile Club Association (ACA), le budget moyen annuel pour financer une voiture est désormais supérieur à 6 000€, soit plus de 500€ par mois.

Pour atteindre un montant pareil, l’ACA a cumulé l’achat/reprise du véhicule, l’entretien, le carburant, l’assurance et les divers frais de péage, de stationnement ou de parking. Une tendance qui n’est pas près de s’inverser au regard de la hausse constante et programmée du prix des carburants. Mais aussi de la flambée du prix moyen des véhicules neufs, passé de moins de 19 000€ en 2008 à près de 27 000€ dix ans plus tard (selon L’Argus).

Pas besoin de jouer au loto pour conduire la bonne auto

Alors, quelles sont les meilleures décisions à prendre pour éviter d’être trop vite en surcharge ? Voici quelques conseils avisés qui, mis bout à bout, allègeront sensiblement la facture finale :

● Privilégier le marché de l’occasion, dont les prix augmentent moins vite que ceux du neuf (voire commencent même à baisser sur les motorisations diesel).
● Acheter en ligne les accessoires et les pièces autos : en fouillant bien, vous tomberez sur des tarifs bien moins chers qu’en magasin.
● Favoriser toujours les stations services les moins chères : une quête rendue facile grâce à certaines applis mobiles gratuites et très simples à utiliser.
● Adopter une conduite plus éco-responsable en réduisant la vitesse et en étant plus souple sur le freinage : ça peut sembler accessoire mais, à la longue, la différence de consommation d’essence est notoire.
● Choisir la bonne assurance auto : en comparant attentivement les offres, vous pourrez économiser jusqu’à de 200€ par an !

Si le marché du neuf peut paraître inaccessible, certaines marques font l’effort de se montrer abordables avec des entrées de gamme à hauteur de 10 000€ (Citroën, Fiat, Ford, Seat, Skoda, Suzuki…). Filiale « low cost » de Renault, Dacia est le seul constructeur du marché à proposer des voitures neuves autour de 8 000€. Pour les grandes familles ou les conducteurs qui aiment être à l’aise, sachez que certains breaks, monospaces compacts, SUV et « ludospace » ne dépassent pas les 12 500€.

Maintenant, comme dirait l’autre, c’est vous qui voyez. Pour vous permettre de choisir la meilleure opportunité, Banque Casino met à votre disposition son crédit auto (jusqu’à 38 000€), dont le remboursement est modelable selon votre situation financière (de 12 à 84 mois). Pour le coup, c’est le moment de foncer ! En respectant les limites de vitesse, bien entendu…

Les articles qui peuvent vous intéresser

Quel financement pour l’achat d’une voiture essence ou diesel ?
Assurance quad, buggy, motocross
Assurance scooter pour mineur