Les taux de crédit immo ont encore reculé en fin d'année 2019

Une question ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Actualités

Actualités
Les taux de crédit immobilier ont encore reculé en fin d'année 2019

Les taux de crédit immobilier ont encore reculé en fin d'année 2019

Au cours du dernier trimestre 2019, une nouvelle baisse des taux des crédits immobiliers a été enregistrée.

Une aubaine pour les futurs acquéreurs qui souhaitent concrétiser leur projet rapidement. Pour profiter de conditions d’achat encore plus avantageuses, n’hésitez pas à comparer les offres d’assurances emprunteur !

Un climat de plus en plus favorable à l’achat

C'est une bonne nouvelle pour celles et ceux qui rêvent de posséder leur maison ou leur appartement. L’année 2019 a été marquée par une baisse continue des taux pratiqués par les organismes proposant des crédits immobiliers, atteignant presque un record historique. En décembre, les acheteurs désireux d’acquérir leur résidence ont pu profiter d’intérêts revus à la baisse, comme en témoignent les derniers chiffres communiqués par les experts de l'observatoire Crédit Logement/CSA :

- Taux d’intérêt pour un prêt d’une durée de 15 ans : entre 0,70 % et 1 %

- Taux d’intérêt pour un prêt d’une durée de 20 ans : entre 0,80 % et 1,10 %

- Taux d’intérêt pour un prêt d’une durée de 30 ans : entre 1,22 % et 1,75 %

Ces taux très avantageux devraient perdurer pendant tout le premier semestre 2020. Grâce à cette décroissance continue, de nombreux ménages français peuvent accéder à la propriété. Concrètement, emprunter pour acquérir un bien immobilier et constituer son patrimoine devient plus accessible. 

La baisse des taux des crédits immobiliers s’explique par plusieurs facteurs. Il s’agit d’une volonté gouvernementale, conformément aux directives de la Banque centrale européenne, ayant pour objectif de relancer l’économie. Il faut préciser que les conditions d’emprunt des banques et des institutions financières sont également très intéressantes, ce qui leur permet de maintenir des offres au bénéfice de leurs clients.

Les primo-accédants qui bénéficient du prêt à taux zéro peuvent également tirer profit de cette baisse. En effet, l’avance gouvernementale est soumise à un plafond, ce qui n’est pas le cas des crédits bancaires. Il est tout à fait possible de cumuler les deux dispositifs.

 

D’autres alternatives pour alléger son prêt immobilier

Pour réduire le montant global de votre crédit immobilier, vous pouvez également diminuer la durée de remboursement en fonction de votre situation financière. Si vous avez la chance d’avoir un apport personnel, vous serez plus à même de convaincre votre banquier. Mais cet argument a moins de poids qu’auparavant et les banques sont moins réticentes à prêter aux foyers plus modestes. Sachez que vous avez toujours la possibilité de renégocier votre prêt en cours de route, selon les conditions prévues au contrat : remboursement anticipé, modification du montant des mensualités ou augmentation de la durée du crédit.

Soyez également attentif aux frais de dossiers. Certaines banques n’hésitent pas à appliquer des tarifs plus élevés pour compenser le déficit des taux. Chaque ligne du devis doit être comparée pour déterminer l’offre la plus avantageuse. Vérifiez que les prix affichés sont en TTC pour éviter les mauvaises surprises.

Enfant, le rachat de prêt s’affirme comme une alternative intéressante pour les personnes ayant souscrit plusieurs crédits. La renégociation du taux global permet de retrouver un bon équilibre financier et de faciliter la gestion de son budget mensuel.

 

Les articles qui peuvent vous intéresser

Habitudes de paiement : c'est déjà le futur !
2019 : un grand millésime pour Banque casino
CB4X : Toujours plus loin, plus haut et plus fort !