Jeux vidéo : Plus que jamais au top du loisir d'intérieur

Une question ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Actualités

Lifestyle
Jeux vidéo : plus que jamais au top du loisir d'intérieur

Jeux vidéo : plus que jamais au top du loisir d'intérieur

Enfermés chez eux durant près de deux mois, les Français ont vite trouvé de quoi s’occuper.

L’étude de leur consommation réalisée par Banque Casino durant cette période inédite parle d’elle-même : derrière les ventes d’articles de sport, ce sont celles liées au secteur du jeu vidéo qui ont le plus bénéficié du confinement général.

Divertissement d’intérieur par excellence et intergénérationnel, l’univers des jeux vidéo figure en effet parmi les grands gagnants du contexte de pandémie mondiale. L’Hexagone n’a pas échappé à cet emballement planétaire avec des records de ventes à tous les niveaux, que l’on parle des consoles, des accessoires, des jeux téléchargeables et vendus dans le commerce ou des plateformes de jeux en ligne.

Parce que la période que nous vivons est également synonyme de restriction budgétaire pour de nombreux foyers, Banque Casino vous encourage à étaler vos paiements dans le temps (par CB4X ou via nos CB Casino et Cdiscount) afin de pouvoir assouvir vos envies tout en facilitant leur digestion. Alors, à vous de jouer !

Explosion du "gaming" : forcément, ça console !

Dès la première semaine de confinement, entre le 16 et le 22 mars dernier, le marché national du jeu vidéo s’est littéralement envolé : +180% de jeux téléchargés en ligne, +70% sur les ventes physiques, +140% de consoles vendues… Clairement, nombre de Français ont misé sur des plaisirs virtuels et ludiques pour s’évader autant que possible de la dure réalité du moment. Un mois plus tard, l’analyse menée par les experts en data de Banque Casino sur leur consommation pendant la pandémie de Covid-19 estimait que les ventes de jeux vidéo avaient en moyenne augmenté de 88%.

Évidemment, la France ne fait pas exception et le même engouement est observé à l’international, partout où ce satané virus engendre des mesures sanitaires drastiques. Reconnue comme la plus célèbre des plateformes de jeux en ligne, sur laquelle on peut aussi acheter des jeux dématérialisés, Steam n’a cessé de pulvériser ses records d’audience semaine après semaine avec près de 24 millions de joueurs connectés en même temps. Quant au monstre que représente Fortnite et ses 250 millions d’adeptes, il figure désormais dans le Top 3 des plus gros demandeurs de débit sur Internet avec Netflix et YouTube.

Tandis que les compétitions sportives étaient annulées les unes après les autres et que le sport professionnel se voyait imposer un chômage technique total, l’e-sport est apparu comme une alternative concrète pour prendre le relais en l’absence d’événements réels sur le terrain. Outre la hausse du nombre de pratiquants s’éclatant sur des jeux de plus en plus sophistiqués et réalistes, les experts de l’e-sport constatent également une augmentation spectaculaire de l’audience sur les plateformes de streaming spécialisées (YouTube et Facebook Gaming, Twitch, Mixer…), avec des centaines de millions de téléspectateurs en quête de beaux gestes et de sensations sportives.

Sur console, les jeux familiaux « made in » Nintendo que sont Animal Crossing et Mario Kart arrivent en tête des ventes, juste devant des poids lourds tels que FIFA 20 ou Call of Duty. Considéré par beaucoup comme le jeu idéal pour s’offrir une bonne bouffée d’oxygène dans un contexte particulièrement anxiogène, Animal Crossing : New Horizons a cartonné avant même sa sortie officielle (et matérielle) programmée le 20 mars, grâce aux millions de précommandes et d’achats dématérialisés. Proposé exclusivement sur Nintendo Switch, ce dernier a même provoqué fin mars une rupture de stock de la console chez la plupart des revendeurs en ligne.

Même l'organisation mondiale de la santé (OMS) se prend au jeu

Plus connue pour sa méfiance à l’égard du « gaming » et de ses pratiques excessives, elle qui intégrait l’addiction aux jeux vidéo dans sa classification des maladies reconnues il y a moins d’un an, l’OMS a choisi d’adapter son discours face aux nouvelles problématiques générées par la pandémie mondiale. Inquiète des risques d’isolement liés au confinement, l’Organisation Mondiale de la Santé a su saisir l’importance de la dimension sociale des jeux en ligne pour lancer la campagne #PlayApartTogether (« Jouez séparément mais ensemble »), qui utilise également ces derniers comme support de prévention contre le coronavirus en diffusant régulièrement des messages de sensibilisation.

En partenariat avec les mastodontes du marché des jeux vidéo (Blizzard, Riots Games, Big Fish Games, Amazon App Store, YouTube Gaming, Twitch… etc.), l’OMS a souhaité encourager la population à se divertir chez elle tout en gardant le lien avec les autres. Si elle recommande de ne pas trop en abuser et de privilégier au maximum les jeux dynamiques sur le plan physique, à l’image de Ring Fit Adventure ou de Just Dance 2020, l’organisation s’est vite rendu compte à quel point le « gaming », qu’il soit pratiqué sur smartphone, tablette, ordinateur ou console, permettait aux joueurs de rester connectés socialement avec leurs amis et leur famille.

Afin d’optimiser leur temps « libre », les Français ont aussi bricolé, jardiné, lu, regardé la télé ou fait du sport. Mais rien de tels que le jeu (de société ou sur écran) pour distraire toute la famille et ramener un peu de légèreté dans des quotidiens alourdis par une crise qui n’a pas fini de chambouler nos habitudes.

Jouez la main en étalant vos dépenses

Si certaines plateformes en ligne ont fait l’effort d’élargir leur offre de jeux gratuits dès le mois de mars, il n’empêche que le « gaming » demeure un loisir onéreux en termes d’équipement et d’accès aux meilleurs jeux du moment. Entre l’achat d’une console dernier cri, des accessoires nécessaires à sa pleine utilisation et des quelques jeux qui vous font envie, on dépasse rapidement les 500€ d’investissement. Et, bien souvent, ce n’est qu’un début !

Conscient que de telles dépenses instantanées ne sont pas à la portée de toutes les bourses, surtout dans un contexte aussi incertain sur le plan économique, Banque Casino tient à rappeler que ses facilités de paiement ont justement été créées pour vous libérer de la contrainte liée au règlement entier et immédiat de vos achats. Pour ceux qui ne sont pas encore clients chez Banque Casino, notre solution CB4X (paiement fractionné en 3, 4 ou 10x) adoptée par plus d’une centaine d’e-commerçants partenaires (dont Cdiscount) vous aide à transformer une charge fixe en plusieurs mensualités plus faciles à intégrer à votre budget.

Au niveau de l’étalement de vos paiements, nos cartes bancaires (Casino et Cdiscount) vont encore plus loin pour vous faciliter la vie. Une fois notre CB Casino dans la poche, vous avez la possibilité de payer comptant ou en plusieurs fois chez tous les commerçants, avec du 4x sans frais (mais aussi 10 ou 20 fois) toute l’année dans les enseignes Casino. Pour gérer simplement l’étalement de vos paiements au fil du mois, il suffit de vous rendre sur la rubrique du même nom depuis votre Espace Client. En plus de lisser dans le temps une partie ou l’intégralité de vos achats (en 4, 6, 12, 24 ou 36 fois !), vous pourrez en faire de même avec vos retraits d’argent liquide. Pour sa part, la CB Cdiscount n’est pas en reste avec des règlements eux aussi fractionnables tout au long de l’année et sans frais (4, 6 ou 10x) durant les périodes promotionnelles régulièrement activées chez le n°1 français du commerce en ligne et l’ensemble des enseignes du Groupe Casino.

Dernière astuce au moment d’utiliser votre carte bancaire : n’oubliez pas la touche crédit ! En appuyant sur la touche n°2, une fonctionnalité disponible sur tous les terminaux de paiement CB, vous vous offrez la possibilité de rembourser vos achats (ou vos retraits) par petites mensualités. De quoi donner davantage de souplesse à votre budget et calquer le rythme de vos dépenses sur celui de vos rentrées d’argent. Et ça, c’est vraiment bien joué !

Les articles qui peuvent vous intéresser

Le Cashback, c'est dans la poche !
Sans contact ou mobile, le paiement à votre service
Crédit travaux construction piscine