Les français ont adapté leur consommation durant le confinement

Une question ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Actualités

Lifestyle
Comment les français ont adapté leur consommation durant le confinement ?

Comment les français ont adapté leur consommation durant le confinement ?

Grâce à son expertise en matière de paiement, Banque Casino a pu mesurer l’évolution des transactions depuis les premières mesures gouvernementales prises début mars.

S’appuyant sur une analyse détaillée des mouvements financiers effectuée sur nos 700 000 cartes bancaires, nos experts de la data nous ont permis d’évaluer précisément l’impact de cette crise sanitaire sur la consommation des Français.

Une consommation réduite à l'essentiel

Sans surprise, le montant global des transactions a été impacté au fil des jours. Depuis le début de la crise sanitaire, le montant dépensé chaque semaine par les Français via leur carte bancaire a diminué de 28% en moyenne. Le montant moyen par transaction est passé de 50€ avant l’épidémie à 60€ depuis la mi-mars (+20%). Les Français se déplaçant beaucoup moins souvent pour faire leurs courses, ils dépensent davantage à chaque fois qu’ils sortent leur CB.

Les Français ont aussi considérablement limité leurs retraits d’argent liquide. Après avoir été quasiment divisés par quatre, les retraits en cash ont fini par se stabiliser aux environs de -50%. Beaucoup pensaient alors que la part des paiements sans contact allait augmenter. Finalement, c’est le phénomène inverse qui a été observé avec une baisse proche de 10%. Étrange ? Pas tant que ça puisqu’ils ont été freinés par leur plafond trop bas (30€ maximum en règle générale). D’ailleurs, pour les cartes bancaires Banque Casino ainsi que celles de nombreuses banques, le plafond des paiements sans contact passera à 50€.

Quand l'E-commerce prend le relais de la vente en magasin

La baisse des ventes attendue en point de vente physique a atteint -25% une semaine après le début du confinement national. Les semaines suivantes, celles-ci ont repris une courbe ascendante pour finalement se figer à -16%.

De leurs côtés, les transactions liées à des achats à distance ont progressé, devenant l’alternative ou le complément pour de nombreux consommateurs. La part des transactions des ventes à distance a elle progressé de 30% si l’on compare les 5 semaines de confinement aux mois de janvier / février. Une tendance positive que notre partenaire Cdiscount, leader français de l’e-commerce, confirme.

Parce que les consommateurs ont été contraints de se concentrer davantage sur leurs besoins principaux, les ventes physiques de produits de première nécessité (supermarchés, boulangeries…) sont restées largement en tête des dépenses réalisées depuis la mi-mars. Les magasins de bricolage figurent également parmi les détaillants « physiques » les plus sollicités par les Français. Les ventes en ligne se sont installées comme 2e poste de dépenses des Français, juste devant les ventes en magasins spécialisés (pharmacies, ameublement…).

Les enseignements du paiement fractionné pendant la pandémie de Covid-19

L’analyse de l’évolution des transactions CB4X, la solution de paiement fractionné de Banque Casino, reflète l’impact de la crise sanitaire sur plusieurs domaines d’activité de l’économie française.

Le secteur du tourisme a fortement subi les mesures de confinement avec la division par 10 des transactions. Du côté de nos partenaires Auto, l’analyse de leurs transactions a montré un ralentissement au niveau de leur volume d’activité. Cependant spécialisés pour la plupart dans la vente de pièces détachées, les enseignes Auto qui ont adopté le CB4X, semblent moins impactées que les revendeurs de véhicules neufs ou d’occasion.

Dans le même courant, nos partenaires dédiés à la pratique sportive ont bénéficié de la période de confinement. Afin de s’entretenir physiquement et contraints de rester chez eux, nombre de Français se sont équipés. Résultat : les ventes d’articles de sport ont été multipliées par quatre lors de la première semaine de confinement, avant de poursuivre leur forte croissance durant le mois d’avril.

Pour l’ensemble des sites d’e-commerce qui ont continué à vendre leurs produits durant la crise sanitaire, la solution CB4X s’est avérée un allié de poids. En moyenne, son taux de prise a progressé de 10 à 20%. Certains de nos partenaires sport l’ont même vu progresser avec une hausse supérieure à 100%. Conscientes de l’aspect positif de nos solutions, beaucoup d’enseignes partenaires ont pris la décision d’accélérer la mise en place d’autres facilités financières, telles que le paiement en 10 fois (CB10X) ou la possibilité de payer un mois après l’achat (différé 30 jours).

Et Banque Casino dans tout ça ?

L’orientation de la digitalisation de l’intégralité de nos activités constitue un atout dans cette crise sanitaire aussi exceptionnelle que douloureuse. Grâce à la mobilisation générale de nos conseillers et de l’ensemble de nos équipes, tous les services de Banque Casino sont restés ouverts et accessibles sans interruption.

De plus, nous sommes particulièrement satisfaits de voir que nos offres de paiement en plusieurs fois par carte bancaire BtoB ont permis à plus d’une 100e de marchands et d’e-commerçants de bénéficier d’un atout supplémentaire pour limiter leurs difficultés. Cela vient confirmer à quel point les choix, que nous avons opérés en matière de libération des paiements depuis plusieurs années, ont profondément du sens. Et de l’avenir !

Grâce au maintien de son niveau d’activité, avec une croissance qui s’est poursuivie malgré la pandémie, Banque Casino continue de grandir. En interne, 15 recrutements étaient en cours fin avril (Data Analysts et Data Scientists expérimentés, DevOps, Business Developer à l’international…), tandis que 25 nouveaux postes sont à pourvoir d’ici septembre. Quant au développement de notre marque, 60 000 nouveaux clients nous ont rejoints en mars, dont 13 500 cartes bancaires supplémentaires dans un portefeuille qui en contenait déjà plus de 700 000.

Une bonne nouvelle pour Banque Casino, évidemment, mais aussi pour tous ceux qui vont avoir besoin d’être solidement soutenus dans les mois à venir. Car plus nous aurons les épaules solides, plus nous pourrons offrir aux consommateurs et aux commerçants ce qui se fait de mieux en matière de services financiers.

Les articles qui peuvent vous intéresser

Le Cashback, c'est dans la poche !
Sans contact ou mobile, le paiement à votre service