L'Assurance scolaire de Banque Casino au bénéfice de e-Enfance

Une question ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Actualités

Actualités
L'Assurance scolaire de Banque Casino au bénéfice de e-Enfance

L'Assurance scolaire de Banque Casino au bénéfice de e-Enfance

Depuis l’inclusion en 2019 d’une nouvelle garantie Sécurité dans son assurance scolaire visant à mieux protéger vos enfants contre tous les types de cyber-violence,

Banque Casino continue d’affirmer mois après mois sa volonté de protéger la jeunesse contre cette nouvelle menace.

Les smartphones et les réseaux sociaux ont ouvert la porte à de nouveaux risques pour les enfants. Selon un sondage IFOP, plus d’un jeune sur cinq a déjà été victime de cyber harcèlement. Selon notre partenaire e-Enfance, le phénomène a d’ailleurs connu une importante recrudescence pendant la période de confinement :

Le nombre de signalement sur les réseaux sociaux a été multiplié par 2 pendant le confinement.

+ 20 % d’appels supplémentaires sur les lignes de Net Écoute depuis le début du confinement, dont 73% réalisés par des jeunes lycéennes d'une moyenne d'âge de 16 ans.

+ 50% d’arnaques à la webcam et de chantages sexuels, majoritairement sur des garçons d’à peine 14 ans.

Désormais engagée aux côtés d’e-Enfance, acteur référent en matière de protection des mineurs sur Internet, Banque Casino a souhaité manifester sa solidarité via le prélèvement d'1 € sur chaque nouvelle assurance scolaire souscrite. Les sommes récoltées seront reversées directement à l’association afin de participer au financement de ses futures actions.

Reconnue d'utilité publique, e-Enfance mérite toute notre attention

Soutenue par le Ministère de l’Éducation nationale et le Secrétariat d’État dédié à la Protection de l’Enfance, l’association e-Enfance œuvre depuis plus de 15 ans pour que la jeunesse bénéficie d’une meilleure protection face au danger que représentent Internet et les réseaux sociaux. « Notre positionnement plaide clairement en faveur des nouvelles technologies, car nous considérons qu’Internet et le téléphone portable, au delà de leur caractère divertissant, sont les outils d’une nouvelle forme de socialisation, d’échanges et d’accès au savoir indispensables pour les enfants et adolescents d’aujourd’hui », tient tout de même à préciser l’association.

Parce que le cyber-harcèlement et toutes les violences imposées aux mineurs sur le web peuvent prendre des proportions dramatiques, e-Enfance s’investit autant dans la prévention que dans la formation. Pour l’association et sa présidente Justine Atlan, « en plus de son rôle de sensibilisation des jeunes aux bonnes pratiques du numérique, e-Enfance a pour vocation de conseiller également leurs parents et les professionnels de l’éducation ». Un accompagnement qui se manifeste à travers des interventions et des formations distillées tout au long de l’année dans les écoles et collèges de France (environ 100 000 élèves sensibilisés par an).

En termes de conseil et d’assistance, e-Enfance a mis en place une plateforme de renseignement et de signalement gratuite, anonyme et confidentielle : Net Écoute, joignable au 0800 200 000 (appel gratuit) ou via e-mail, tchat ou Messenger. Autre grande préoccupation de l’association : développer toujours plus ses partenariats avec les principaux acteurs du Net et des réseaux sociaux afin de favoriser la création de nouvelles procédures davantage protectrices pour les mineurs. Devant un investissement aussi puissant et une telle expertise mise au service de la protection de la jeunesse, Banque Casino ne pouvait qu’être séduite et enthousiaste à l’idée de collaborer avec e-Enfance.

Cyber-harcèlement : Faites d'une pierre deux coups avec notre assurance scolaire

Grâce au travail de fond effectué par des associations comme e-Enfance, mais aussi par l’État à travers la création récente d’un site adapté à la problématique des violences faites aux jeunes sur Internet (www.nonauharcelement.education.gouv.fr), le sujet n’est définitivement plus tabou. Pour autant, comme nous vous le rappelions dans un dossier thématique paru en septembre 2019, les enfants ont encore souvent du mal à en parler autour d’eux, et notamment à leurs parents. Chez les jeunes âgés de 9 à 16 ans, on estime que seulement 10% des victimes parviennent à verbaliser leur mal-être.

Consciente des répercussions néfastes, que peut entraîner le cyber-harcèlement chez les plus jeunes générations, Banque Casino a densifié la couverture de son assurance scolaire. Depuis plus d’un an, celle-ci comporte également une garantie Sécurité contre les risques encourus par votre enfant lorsqu’il surfe sur Internet et consulte les réseaux sociaux. Désormais, vous pouvez bénéficier des conseils et de l’assistance de professionnels en cyber-réputation vous aideront à trouver des solutions concrètes et définitives, comme les démarches d’« enfouissement ».

Déterminée à aller toujours plus loin, Banque Casino a franchi un nouveau cap ces dernières semaines en mettant en place un système de financement participatif dédié aux futures actions de l’association e-Enfance. En effet, pour toute nouvelle souscription à notre assurance scolaire (11,90€/an pour la formule basique et 15,90€/an pour la version « Extrascolaire 24h/7j »), 1€ est automatiquement reversé à e-Enfance afin d’aider l’association à financer un maximum d’actions de prévention, de formation et d’accompagnement.

Les articles qui peuvent vous intéresser

Bien anticiper le budget de la rentrée scolaire
Devenir étudiant ou comment réussir une nouvelle vie qui commence
Confinement à la maison :  Assurez-vous de la protection de vos enfants